Les exploits de Fantômette

Bon ça fait des lustres que j’ai écrit. Examens de fin d’année et bulletins obligent ! Maintenant, je suis en vacances, alors, plus d’excuses. J’allume mon ordinateur et me voilà.Les exploits de Fantômette

Comme je suis en vacances, je lis beaucoup de livres légers. Alors, je dois avouer un secret ici. Un secret que je ne dévoile à personne habituellement : je suis en train de relire la série Fantômette de Georges Chaulet. Non, non, un instant, il faut comprendre ! Fantômette a bercé mon enfance, celle de ma sœur Isabelle et celle de ma cousine Martine. Je me suis mise dans la peau de Fantômette, j’ai rêvé à ses aventures. Avec ma sœur et ma cousine, on avait même formé notre propre F.L.I.C. Au lieu d’être le Framboisy Limier Club, c’était la Fédération des Limiers Intelligents et Courageux. On en a vécu des aventures (en tout cas, on a cru en vivre).

Pour ceux qui ne connaissent pas Fantômette, le jour, c’est une écolière modèle qui va au Lycée de Framboisy. Mais la nuit, c’est autre chose. Elle revêt son costume d’aventurière (justaucorps jaune, collant noir, ballerines rouges, cape noire et rouge, bonnet à pompon noir et un loup noir pour cacher son visage. Ainsi vêtue, elle part à la chasse aux bandits. Ses plus grands ennemis sont le Furet et ses complices, le Prince d’Alpaga et le gros Bulldozer ainsi que l’infâme Masque d’Argent.

Oh surprise, je suis rendue au tome 37 et la magie opère toujours, même à mon âge ! C’est drôle, bien écrit, les jeux de mots font sourire et je comprends pourquoi j’ai tant aimé ces livres quand j’étais jeune. C’est avec plaisir que je retrouve la grande Ficelle, la nigaude par excellence et la grosse Boulotte, la gourmande. J’aime toujours autant Œil-de-lynx, le journaliste de France-Flash et sa voiture pétaradante. Bref, je revis la magie de mon enfance. Je dois dire que j’étais accro aux livres de la bibliothèque rose : le Club des cinq, le Clan des Sept, la série Mystère…

À conseiller à ceux qui ont gardé leur cœur d’enfant !

Publicités

3 réflexions sur “Les exploits de Fantômette

  1. Pingback: Les mystères de Larispem - 1 - Le sang jamais n'oublie - Lucie Pierrat-Pajot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s