Outlander (Le chardon et le tartan) – Diana Gabaldon

Encore dans la série « relecture » !

Au mois d’août, j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis lancée dans la relecture d’Outlander. Au complet. Les 9 tomes. Un peu plus de 8000 pages. Ça faisait longtemps que je voulais le faire. De plus, comme j’ai commencé à regarder la série télé, l’envie était encore plus forte. Donc, j’ai plongé. Je n’avais jamais lu les tomes 8 et 9, « Écrit avec le sang de mon coeur » partie 1 et 2 qui sont sortis en 2014. Pour moi, c’était donc la découverte de ces deux parties. En tout, ça m’a pris 6 mois, car j’aiLe chardon et le tartan entrecoupé ma lecture de nombreux autres livres. Je lis très vite mais tout de même… Et puis, il fallait que je prenne une pause de temps en temps. J’ai toujours tendance à faire ça quand je lis une très longue série. La première fois que je l’avais lue, j’attendais la parution des tomes pour continuer et j’allais vite car ma mère attendait après moi pour les lire. Je perdais parfois le fil. Cette fois, c’était différent puisque j’avais les 9 tomes en un seul fichier sur ma liseuse.

Alors, tout comme à ma première lecture, j’ai dévoré le tome 1, j’ai ralenti un peu au 2, j’ai dévoré le 3 et j’ai trouvé les autres un peu trop longs. Bilan ? Oui, le beau Jamie Fraser est toujours aussi fringant (on rêve toutes secrètement d’un Jamie Fraser dans nos vies) et non, il ne porte rien sous son kilt. D’ailleurs, Claire l’explique noir sur blanc dans le tome 9.Plus l’histoire avance et plus l’auteur s’en donne à coeur joie dans les descriptions historiques. Dans « La croix de feu », que j’aurais intitulé à juste titre « Une journée dans la vie de Jamie Fraser » tellement il ne se passe grand chose, les descriptions des conflits politiques sont loooonnnngues ! Et j’avoue que dans les derniers tomes, j’en avais soupé de la Guerre d’indépendance. J’aime bien l’histoire mais de là à raconter les batailles une par une…ouf ! J’ai beaucoup aimé la partie où Brianna et Roger refont leur vie en 1980. et ce qui suit. La toute fin est belle. Un peu rapide mais belle. Bon, oui, j’ai versé un petite larme, particulièrement au dernier paragraphe du livre. Mon coeur de maman sans doute. Mais il manque un petit quelque chose pour que la fin soit parfaite. Que s’est-il passé entre le moment où Brianna rejoint Roger et le moment où ils se retrouvent à Fraser’s Ridge ? Dieu seul le sait et on s’en doute, mais j’aurais aimé vivre leur décision difficile. Les livres sont très bien documentés, tant du point de vue historique que médical. Étant moi-même mordue de l’étude des plantes, tout ce qui y est dit est vrai. Les descriptions médicales sont parfois dures. Et pour les coeurs sensibles, on évite de lire certains passages en mangeant.

J’ai réalisé qu’il ne faut pas nécessairement faire le parallèle entre la série télé et les livres. Dans ces derniers par exemple, Claire est décrite comme étant rondelette avec des formes plantureuses ce qui fait le bonheur de Jamie. Dans la série télé, elle est mince à faire peur. Ça me dérange !

Malgré ça, j’ai encore bien aimé cette série, presque autant que la première fois que je l’ai lue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s