Que la bête s’échappe – Jonathan et Jesse Kellerman

Il s’agit du tome 2 de la série. J’avais lu le tome 1 (Le golem d’Hollywood) l’an dernier et j’avais beaucoup aimé ce roman, mélange d’histoire, de religion, de roman policier et de fantastique. Et bien, c’est encore le cas. J’ai beaucoup aimé le tome 2 mais je dois avouer que je l’ai quand même moins aimé que Le golem d’Hollywood.

Que la bête

On retrouve notre anti-héros Jacob Lev, policier de son état. Suite à ses aventures du tome 1, il a sombré dans l’alcool et la dépression. Il se remet très mal de sa rencontre avec la mystérieuse Mai, incarnation du golem. Il a de plus coupé les ponts avec son père car il lui en veut de ne pas lui avoir expliqué la légende du golem et les événements qui ont frappé sa famille. Ses supérieurs l’ont confiné dans un bureau miteux où il doit classer les archives des cold cases. Par hasard, il tombe sur le dossier d’un double meurtre mystérieux. Sur un coup de tête, il part à Paris pour enquêter sur ce meurtre. Il sera entrainé malgré lui sur les pistes d’un tueur et il découvrira au passage la vérité sur les événements qui se sont produits à Prague une cinquantaine d’années plus tôt et qui ont conduit sa mère à l’hôpital psychiatrique. Évidemment, il fera à nouveau la rencontre de Mai. Lire la suite

Publicités

La disparue de la cabine no. 10 – Ruth Ware

Oh que j’ai aimé ce livre ! C’est exactement le genre de thriller qui m’accroche. Ce roman raconte l’histoire de Laura Blacklock, journaliste de voyage, qui à la dernière minute doit remplacer sa patronne lors du voyage inaugural d’un bateau de croisière, l’Aurora. Une croisière dans les fjords pour admirer les aurores boréales, avec le champagne qui coule à disparue cabine 10flots et les repas gastronomiques, impossible de dire non. C’est la chance de sa vie si elle veut lancer sa carrière. C’est l’occasion rêvée de se faire connaitre et de se créer un réseau de contacts. Mais la première nuit, alors qu’elle dort après une soirée trop arrosée, elle est réveillée en sursaut par des bruits venant de la cabine voisine, la numéro 10. Elle voit une passagère être jetée par-dessus bord. Seulement voilà, selon le registre, aucun passager ni membre d’équipage n’habitait la cabine no. 10 et personne n’est porté manquant. Évidemment, personne ne la croit, ni le commissaire de bord ni les autres passagers.  Ce qui fait que théoriquement, Laura se retrouve seul témoin d’un meurtre alors que le meurtrier est toujours à bord. A-t-elle rêvé ? Était-elle trop ivre et elle s’est imaginé quelque chose ?

Lire la suite